Reine des gravures - designer Mary Katrantzou

Mary Katranzu, créatrice britannique d'origine grecque, est devenue célèbre dans le monde de la mode pour ses vues extravagantes sur la mode. Surtout , sa collection de célébrités est attirée par la variété et l'exclusivité des estampes.

Prix ​​et réalisations de designer

À l'âge de 20 ans, Mary a quitté la Grèce pour les États-Unis, où elle a obtenu son diplôme d'une école de design. En 2007, elle entre au plus prestigieux collège d'art de Londres. Un an plus tard, elle présente au monde sa première collection de robes comme thèse.

Littéralement de la première équipe, Mary a démontré son style d'auteur en utilisant une impression d'ordinateur unique. Les robes étaient décorées d'images numériques géantes de bijoux.

Le style dans lequel le designer travaille s'appelle trompley . Du français, cela se traduit par "illusion d'optique". Selon l'auteur, les méthodes classiques d'impression sur du tissu ne créent pas le volume souhaité de reproduction de l'image et des couleurs. Elle s'est donc tournée vers les graphiques numériques émergents . Pour laquelle elle a rapidement remporté des prix du grand magasin londonien Harrods et de la société L'Oréal Professionnel.

En 2009, lors de la London Fashion Week, Katranzu a reçu plusieurs prix à la fois en tant que designer le plus prometteur. La même année, elle fonde sa marque.

En 2010, en Suisse, une organisation nationale dans le cadre des Fashion Days Zurich a décerné à Mary le prestigieux Swiss Textile Award pour ses idées créatives et son innovation.

En 2011, Mary Katranzu a reçu le prix BFC du British Fashion Council dans la nomination «New Talent. Des vêtements tout faits. "

En 2012, le designer, en collaboration avec la marque française Longchamp, a lancé une collection de sacs dans leur propre style.

En 2013, des bougies parfumées de la marque Mary et Rodial ont été vendues dans des chandeliers en verre teinté d'origine.

En 2014, le jeune designer a signé un contrat à long terme avec Adidas et a publié une collection de vêtements de sport décontractés. Ses graphismes uniques et son électricien aux couleurs vives incarnent les images de l'auteur dans le style des années 80.

Imprimés appliqués et extraordinaires

Elle s'appelle «la reine de l'imprimé» et c'est absolument justifié. Des dessins tout à la fois brillants et exquis sur les robes de ses collections ressemblent à:

  • affiches de cinéma des années 1970;
  • Constructivisme russe;
  • exquises bouteilles de parfum de Dior et Guerlain;
  • Fabergé produits célèbres;
  • Vases chinois de la dynastie Ming;
  • oiseaux étranges;
  • fleurs exotiques;
  • aquariums, escaliers et plus.

Important! Le trait distinctif du travail de Mary est l'effet optique des images tridimensionnelles sur le tissu.

Le designer dessine des tenues avec des imprimés et des applications complexes et illusoires, ce qui les rend uniques et magnifiques.

Katranzu Collection 2019

Dans sa nouvelle collection d'automne 2019, Mary a travaillé avec les éléments de la nature. Le thème de l’émission était "Terre, air, feu, eau". Le point culminant de la nouvelle collection était l' abondance de couleurs vives, de plumes d'autruche et de volutes d'air.

À une époque où la production de masse a reculé au second plan, tant pour les designers que pour les consommateurs, le travail de Katranzu ne fait que gagner en popularité.

Clients - Etoiles

Le design de Mary a été apprécié par de nombreuses femmes populaires . Anna Dello Russo, rédactrice en chef du magazine Vogue, la journaliste Karin Reutfeld, les actrices Rosamund Pike, Keira Knightley, Cate Blanchett, la chanteuse Rihanna, Lady Gaga et l'épouse de la présidente américaine Michelle Obama ont paru à plusieurs reprises en public dans ses tenues.

Les blogueurs, les célébrités, les stars et tout ce pour qui la mode est un travail et un style de vie mettent son travail.

Les tenues de Mary Katranzu les distinguent de la foule lors de chaque fashion week . Les fans du travail de Mary collectionnent ses robes saison après saison, prêtes à débourser d’énormes sommes d’argent pour ses œuvres les plus extravagantes et les plus insolites.